CNDS
Centre national pour le développement du sport
La navigation est optimisée pour le mode portrait.
Partager  
Les femmes et les hommes


Béatrice BARBUSSE, PRéSIDENTE DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DU CNDS


Enseignante-Chercheure en sociologie, Béatrice Barbusse a été nommée présidente du Conseil d’administration du CNDS le 17 mars 2015. Parallèlement à sa carrière universitaire, elle s’est impliquée dans le sport depuis plus de 30 ans. Après avoir joué au handball au plus haut-niveau, elle a présidé un club professionnel masculin de handball de 2007 à 2012. Aujourd’hui, elle est membre du Conseil d’administration de la Fédération française de handball et en charge du plan de féminisation, conseillère municipale déléguée aux sports dans sa commune et vice-présidente de Sport et Démocratie.

« Présidente du Conseil d’administration du CNDS depuis six mois, j’ai pu me rendre compte à quel point l’action de cet établissement public qui a pour vocation de soutenir le développement du sport pour tous et qui va fêter ses dix ans d’existence en 2016, est fortement méconnue du monde sportif. Et pourtant cet instrument de la mise en œuvre de la politique sportive dont la gouvernance repose sur la concertation entre les principaux acteurs des politiques sportives (État, Collectivités territoriales, Mouvement sportif, personnalités qualifiées), finance de nombreuses initiatives tout au long de l’année. On ne peut qu’encourager à cet égard chacun et chacune en venant visiter le site du CNDS à télécharger son rapport d’activité pour appréhender l’ampleur de ses interventions.

Depuis 2013, le Conseil d’administration du CNDS a arrêté de nouvelles modalités d’intervention afin d’être plus efficient. En effet, au-delà du financement de grands événements sportifs internationaux, de la construction ou de la rénovation des équipements sportifs locaux et nationaux, le CNDS participe à la réduction de certaines inégalités d’accès à la pratique sportive. Ainsi, des priorités ont été retenues dont le but est bien de soutenir le développement du sport pour TOUS (et TOUTES) : la pratique sportive en situation de handicap, la pratique féminine, les zones de revitalisation rurale, les quartiers prioritaires de la politique de la ville, l’apprentissage de la natation.

Le CNDS souhaite également participer à la structuration de nos organisations sportives en favorisant la création d’emplois.

La création en 2014 du fonds de production audiovisuelle permettant la promotion de sports peu exposés, de la pratique féminine et de la pratique à destination des personnes en situation de handicap participe aussi à cet objectif de développement du sport pour tous.

Son fonctionnement s’appuie sur des commissions territoriales, un comité de programmation pour les subventions d’équipement, des instances de concertation mais aussi sur une structure centrale composée de 24 salariés dont le Directeur général est aujourd’hui M. Jean-François GUILLOT. Tous, nationalement ou localement, travaillent quotidiennement certes à l’administration de milliers de dossiers mais aussi à l’accompagnement des structures qui le souhaitent dans la gestion de leur projet.

Après six mois de présidence, je suis convaincue de l’impérieuse nécessité de préserver et de promouvoir les actions du CNDS afin qu’il reste ce qu’il a toujours été, un outil indispensable dans la mise en œuvre de la politique sportive du sport pour tous et toutes. »

 


Jean-François GUILLOT, Directeur général du CNDS


Après une carrière professionnelle commencée au sein du Ministère de la défense en tant que commissaire de la marine nationale, Jean-François GUILLOT a rejoint en 1996 la Cour des comptes. Il a effectué une première mobilité entre 2003 et 2007 comme directeur adjoint de l’Agence de maîtrise d’ouvrage des travaux du ministère de la justice et a ainsi participé à l’élaboration de différents programmes de construction / rénovation des palais de justice et établissements pénitentiaires.

Conseiller maître depuis 2011, il a notamment assuré la certification du parc immobilier de l’État et contrôlé le secteur portuaire. Il a été nommé Directeur général du CNDS le 1er février 2013 avec la mission de réformer les critères d’intervention du CNDS dans un cadre budgétaire contraint.

« Ces 3 dernières années, le CNDS a connu des évolutions importantes devant lui permettre de retrouver un effet de levier plus important dans le développement de la pratique sportive. Même si le plan gouvernemental de réduction des déficits publics a contraint à une réduction de ses ressources, l’établissement garde des capacités de financement notoires dans les domaines des équipements sportifs, de l’animation sportive territoriale et des grands évènements sportifs internationaux.

L’année 2015 marque les premiers effets de la réforme de la part territoriale entreprise dès 2014 visant à concentrer les moyens du CNDS au profit des territoires les plus fragiles et sur un nombre limité de priorités.

Cette année encore de nouvelles orientations de financement des équipements sportifs ont été adoptées par le Conseil d’administration. Elles permettent de concentrer l’intervention du CNDS, au niveau local, sur des équipements spécifiques situés dans des bassins de vie carencés et des zones identifiées comme prioritaires (quartiers politiques de la ville et zone de revitalisation rurale).

Dans un cadre budgétaire contraint, le CNDS se réjouit de la hausse des crédits destinés à l’organisation des grands évènements sportifs internationaux dans un contexte de candidature de la France aux Jeux olympiques et paralympiques. On notera également le succès encourageant du « Fonds audio » qui apporte un concours apprécié à la diffusion télévisuelle des évènements et reportages des sports émergents, de la pratique sportive féminine et des personnes en situation de handicap.

Dans le cadre d’une convention de mécénat avec la fondation COCA-COLA à Atlanta, le CNDS soutient un programme ambitieux dans le domaine du « sport santé bien être ».

Accompagné de mes 23 collaborateurs et avec le soutien du Conseil d’administration présidé par Mme Béatrice BARBUSSE, je veille particulièrement à la bonne mise en œuvre de ces orientations nécessaires pour que l’établissement préserve durablement sa vocation de soutien au développement du sport pour tous. Le pilotage du CNDS nécessite aussi de maîtriser les engagements pluriannuels de l’établissement au regard de ses ressources.

L’attention est constante pour éviter la dispersion des crédits et permettre à ce que le CNDS soit un instrument efficient de la mise en œuvre de la politique sportive en France ».

Dernière mise à jour le 15 octobre 2015
Ce site est optimisé pour les navigateurs suivant : Firefox Chrome Safari (Mac) Internet Explorer 9+ (Pc)